Comptage de voyageurs
La société ELINAP s'est spécialisée dans le comptage de voyageurs dans les transports en commun. Elle a développé deux types de systèmes de comptage de passagers, basés principalement sur les signaux en provenance de cellules photoélectriques de détection directe. L'un de ces systèmes fonctionne sans reconnaissance du sens de passage, l'autre système de comptage fonctionne avec reconnaissance du sens de passage.
Comptage sans reconnaissance du sens de passage
Le système sans reconnaissance du sens de passage (MICHEL V7B), appelé aussi comptage simple, avec une cellule par passage (selon la largueur des portes et l'existence ou non d'une séparation : une à trois cellules par porte), permet de déterminer la fréquentation et le nombre de voyageurs transportés. MICHEL V7B est prévu en standard pour des bus comprenant jusqu'à quatre portes (ou huit demi-portes).
 
Comptage avec reconnaissance du sens de passage
Le système avec reconnaissance du sens de passage (ELIN V2C ou MICHEL V7BR), avec deux cellules par passage (selon la largueur des portes et l'existence ou non d'une séparation : deux à six cellules par porte), permet de déterminer les montées et descentes par arrêt ainsi que le nombre instantané de voyageurs dans le véhicule.

L'enregistrement des montées et des descentes par arrêt et du nombre instantané de voyageurs dans le bus (dans le cadre du bus laboratoire ou du S.A.E.I.S.), permet de dépister une surcharge ou un parcours peu utile, d'optimiser en conséquence les moyens et d'assurer une qualité optimale du service.
Le principe de fonctionnement du comptage avec reconnaissance du sens de passage vous est présenté ci-dessous :
Principe de fonctionnement du comptage de voyageurs